Publication

Etude sur la qualité de service des contenus accessibles en OTT

Publié le

Plusieurs possibilités s’offrent aujourd’hui aux Français pour accéder à la télévision gratuitement ou de manière payante : la TNT, le satellite et internet.

Grâce à internet, la télévision est accessible sur le téléviseur par l’intermédiaire de la box TV du fournisseur d’accès à internet (FAI) ou sur les écrans connectés (téléviseurs connectés, ordinateurs, smartphones, tablettes) directement depuis un navigateur ou une application, en over-the-top ou OTT.

Les FAI sont autorisés par le règlement européen sur l’internet ouvert à opérer une gestion raisonnable du trafic afin de garantir une qualité de service optimale pour certains services. La télévision accessible via les box fait partie de ces services, raison pour laquelle on parle de réception en « service géré ».

Pour l’accès en OTT, les FAI n’ont pour seule prérogative que d’offrir à tout moment la meilleure qualité possible en fonction des capacités et de l’encombrement de leur réseau (on parle de best effort).

Dans le contexte d’évolution des usages et des habitudes de consommation de la télévision permise par la diversité des modes de réception de la télévision, le Conseil est attentif à l’expérience de visionnage des programmes audiovisuels ou de certaines catégories d’entre eux. La diversité d’accès ne doit pas être synonyme de dégradation de cette expérience.

Pour s’en assurer, le Conseil a mené une étude s’intéressant au différentiel de qualité de service entre l’accès à la télévision sur internet fixe (et plus généralement à la vidéo) en OTT et de manière gérée. Il a à cette occasion identifié différents axes d’amélioration qui pourraient permettre à terme d’offrir à tout un chacun une qualité de réception en OTT similaire à celle des services gérés. Le déploiement des réseaux internet fixes, le dimensionnement des serveurs, les solutions de réseaux de serveurs de cache (CDN), la compression des fichiers vidéo ou encore les équipements sont autant d’éléments considérés.